Voici comment s’est passée la première journée de déconfinement à l’étranger

Ce lundi 4 mai sera à marquer d’une pierre blanche pour une dizaine de pays dans le monde. Pour l’Italie, la Grèce, la Serbie ou encore l’Espagne, c’est un premier jour si ce n’est de déconfinement, au moins d’assouplissement du confinement.

Les pays très impactés, notamment l’Italie et l’Espagne, avancent à tâtons dans cette tentative de retour à la vie normale. Ainsi, le premier a autorisé l’ouverture de quelques commerces et des usines, chantiers et bureaux. Au total, 4,5 millions d’Italiens sont concernés par cette reprise d’activité, avec port du masque obligatoire dans les transports pour les concernés.

L’Espagne avait déjà commencé une reprise très partielle de l’activité le lundi 13 avril, afin de tenter de relancer l’économie du pays. Ce 4 mai, ce sont les petits commerces comme les coiffeurs qui peuvent de nouveau recevoir leurs clients, sur rendez-vous uniquement et munis de masques. Quelques bars et restaurants ont aussi pu reprendre la vente à emporter. 

Le respect de la distanciation sociale

En Allemagne, ce sont les écoles et les petits commerces qui reprennent vie ainsi que quelques lieux de cultes et des musées, au compte-goutte. Dans la même lignée, l’Autriche, qui avait déjà assoupli les conditions de confinement depuis plusieurs jours a levé les restrictions de déplacements et les rassemblements jusqu’à 10 personnes sont autorisés, avec respect de la distanciation sociale.

En Europe de l’Est, qui a été moins touchée que l’ouest, la rapidité du déconfinement est plus frappante. Ainsi, la Pologne a choisi de rouvrir les hôtels, centres commerciaux ainsi qu’une partie des institutions culturelles, dont des bibliothèques et certains musées. En Serbie, en Slovénie et même en Hongrie (sauf à Budapest), ce sont les cafés et restaurants qui ont pu accueillir des clients, en respectant les règles de distanciation.

Hors d’Europe, le Nigeria, la Tunisie, la Malaisie ou le Liban ont aussi levé lundi certaines restrictions. En Inde, la réouverture des magasins d’alcool s’est traduite par des bousculades, malgré les consignes de distanciation sociale.

Laisser un commentaire