Un pistolet mitrailleur, 3 chargeurs et des munitions récupérés à Tamanrasset

Un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, trois chargeurs et une quantité de munitions ont été récupérés vendredi par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP), suite à la reddition, la veille, d’un terroriste à Tamanrasset, indique samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l’exploitation de renseignements à la suite de la reddition du terroriste dénommé ‘Mansouri El Tayeb’, dit ‘Tarek’, le 30 janvier 2020, aux autorités militaires à Tamanrasset/6ème Région militaire, un détachement de l’ANP a récupéré, le 31 janvier 2020, un (01) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, trois (03) chargeurs et une quantité de munitions », précise la même source.

Dans le même contexte et « en coordination avec les éléments de la Gendarmerie nationale, des détachements de l’ANP ont appréhendé, deux (02) éléments de soutien aux groupes terroristes à Relizane en 2ème RM et Skikda en 5ème RM, tandis que deux (02) caches pour terroristes ont été découvertes et une (01) bombe de confection artisanale a été détruite à El Djelfa/1eèrRM », ajoute le communiqué du MDN.


Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, « des détachements combinés de l’ANP et de la Gendarmerie nationale ont arrêté à Blida/1ère RM, Sétif et Bordj-Bou-Arreridj/5ème RM, sept (07) narcotrafiquants et saisi 27,5 kilogrammes de kif traité, 3 720 comprimés psychotropes et quatre (04) véhicules », selon la même source, relevant qu’un « détachement de l’ANP a arrêté, à Ain Salah et Bordj Badji Mokhtar/6ème RM, (09) individus et saisi cinq (05) groupes électrogènes, (03) camions, un (01) véhicule tout-terrain et 150 sacs de mélange de pierres et d’or brut, alors que 15 855 litres de carburants destinés à la contrebande, ont été saisi à Souk-Ahras, Tébessa, El-Taref/5ème RM ».

Par ailleurs, « des détachements combinés de l’ANP et de la Gendarmerie nationale ont appréhendé 58 immigrants clandestins de différentes nationalités à Oran, Tlemcen, Batna, Adrar et Ain Guezzam ».

Laisser un commentaire