Prenant effet à partir de samedi prochain. Alger : 55 plages autorisées à la baignade

Les services de la wilaya d’Alger ont décidé la réouverture de 55 plages aux estivants à partir de samedi prochain, suivant les conditions et mesures sanitaires obligatoires contre la propagation du nouveau coronavirus, a indiqué un communiqué des mêmes services. Le wali d’Alger, Youcef Chorfa a fixé à 55 le nombre des plages autorisées à la baignade, suivant les mesures préventives de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus. Huit (8) plages sont interdites temporairement à la baignade, tandis que 06 autres sont interdites complètement à la baignade, ajoute le même communiqué. L’accès aux plages reste « gratuit » pour tous les citoyens au niveau de toutes les plages de la wilaya, avec l’interdiction de l’installation, au niveau des plages, des tables et des chaises à des fins commerciaux.

Pour les équipements et bateaux de pêche, les lieux de leur stationnement doivent être délimitées au préalable, avec l’interdiction de stationner au niveau des espaces réservés aux estivants. La présence des animaux domestiques est interdite au niveau des plages autorisées à la baignade durant la saison estivale, à l’exception des animaux utilisés par les services de sécurité dans le cadre du maintien de l’ordre public. L’utilisation de jet-ski est strictement interdite sur une distance de 100 mètres de la plage. La réouverture des plages intervient, en application des mesures préventives décidées par les services du premier ministère portant ouverture graduelle et contrôlée des plages, dans le cadre du strict respect des protocoles sanitaires relatifs à la prévention contre la propagation du nouveau coronavirus. Les mesures de protection consistent notamment en « le port obligatoire du masque de protection, le respect de la distanciation physique d’au moins un mètre et demi, l’affichage des mesures barrières et de prévention aux différents points d’accès des lieux, l’organisation de lieux adéquats pour le stationnement des véhicules. Le dispositif préventif comprend également le contrôle préalable par les éléments de la protection de civile si nécessaire, de la température des estivants au niveau des accès des plages au moyen d’appareils thermiques et la mise à disposition de bacs dédiés à recueillir les masques, gants ou mouchoirs usagés ». Le non-respect de ces mesures préventives et sanitaires est passible de sanctions stipulées dans les lois en vigueur. 

Laisser un commentaire