Les autorités de ce pays veulent interdire de parler dans les transports en commun

Les autorités de Singapour, qui ont entamé la levée progressive des restrictions en lien avec le Covid-19, ont exhorté les habitants à ne pas parler dans les transports en commun, cherchant ainsi à empêcher la propagation du virus. Le port de masques ainsi que le respect de la distanciation sociale seront par ailleurs obligatoires.

Les résidents de Singapour devront porter des masques et s’abstenir de parler au téléphone ou entre eux lorsqu’ils prendront le bus et le train pour éviter la propagation du coronavirus. Ces mesures figuraient parmi celles annoncées le 19 mai par les autorités dans le cadre de la première étape de la levée des restrictions imposées en raison de la pandémie.

Lors d’une conférence de presse, le ministre du Développement national, Lawrence Wong, a déclaré que le nombre de personnes utilisant les transports en commun augmenterait à mesure que les restrictions seraient levées et que davantage de personnes se rendraient au travail et à l’école.

Sur sa page Facebook, M.Wong a noté que la levée de certaines mesures commencerait le 2 juin.

L’organisation correcte des entreprises

«Mais de nombreuses restrictions seront toujours en place. Je sais que certains espéraient avoir la possibilité de sortir librement pour commencer à manger dehors et voir leurs amis. Malheureusement, tout cela devra attendre. J’espère que tout le monde comprend pourquoi nous devons être prudents. Nous ne pouvons pas risquer que le virus connaisse une flambée de nouveau», a-t-il souligné.

Il a ajouté qu’«il serait difficile de respecter pleinement les mesures de distanciation sociale», mais que les autorités essaieraient d’organiser les itinéraires et les horaires des entreprises de manière à réduire le nombre de personnes dans les transports en commun.

Laisser un commentaire