Le Real Madrid domine Eibar et revient à deux points du FC Barcelone

Tout n’a pas été parfait pour le Real Madrid auteur notamment d’une seconde période poussive. Mais pour le 200e match de Zinédine Zidane à la tête de l’équipe première, les Merengue ont assuré l’essentiel en dominant Eibar (3-1), ce dimanche, pour la reprise du Championnat espagnol sur la pelouse du stade Alfredo-Di-Stefano où évolue habituellement la réserve (D3).

Après la minute de silence en mémoire des victimes du Covid-19 (plus de 27 000 décès en Espagne), le Real Madrid est vite rentré dans son match. Et après quatre minutes de jeu, les hommes de Zidane menaient déjà 1-0 grâce à une magnifique frappe du plat du pied de Toni Kroos à la suite d’une mauvaise relance d’Alvarez.


Les Madrilènes ont plié la rencontre durant une première période où ils ont mis beaucoup d’intensité, emmenés par un Karim Benzema qui n’a pas marqué mais qui a été impliqué sur leurs trois buts. Après Kroos, c’est Sergio Ramos qui a marqué le deuxième but du Real servi par Eden Hazard (30e). Il faut saluer le travail de Benzema sur cette action qui a délivré une passe lumineuse à Hazard. Sept minutes plus tard, les Merengue ont définitivement creusé l’écart grâce à Marcelo qui a encore profité d’une mauvaise relance d’Alvarez pour décocher une puissante frappe du gauche.

Une seconde période moins aboutie

Juste après la mi-temps, Zinédine Zidane a procédé à son premier changement en remplaçant Carvajal par Ferland Mendy. Son équipe a moins dominé et Exposito a tenté sa chance à deux reprises (49e, 57e) avant un but heureux de Bigas Rigo qui a détourné du dos une frappe de De Blasis. Zidane a effectué quatre autres changements avec les entrées de Bale, Vinicius Junior et Militao à la place de Rodrygo, Hazard et Ramos à la 61e puis le remplacement de Modric par Valverde, mais cela n’a pas redonné beaucoup plus d’allant à son équipe.

« C’est normal qu’on ne soit pas encore à 100 % et qu’on ne puisse pas faire un match plein, a réagi Ramos, a la fin de la rencontre sur beIN Sport. Mais l’équipe a été bien. On n’a pas pu maintenir la cadence des 45 premières minutes, c’est normal. Ça a été moins intense, moins facile, mais ça nous a suffi pour nous imposer. On ne peut pas encore tenir 90 minutes, mais tout le monde est bien. »

Ce succès permet aux Madrilènes de recoller au classement avec le FC Barcelone qui avait pris cinq points d’avance après sa victoire sur le terrain de Majorque samedi (4-0). Le Real, qui recevra Valence jeudi, pour le compte de la 29e journée, n’a plus que deux points de retard sur son rival catalan.

Laisser un commentaire