Le petit garçon victime de harcèlement passe actuellement « les meilleurs moments de sa vie »

Dans une vidéo ayant suscité l’émotion de millions d’internautes à travers le monde, le petit Quaden Bayles, âgé de seulement 9 ans partage des paroles poignantes. Atteint de nanisme et victime de harcèlement dans le milieu scolaire, les insultes ont été telles que ce dernier a souhaité mettre un terme à sa vie.

Éplorée et déchirée par la douleur face à sa souffrance, sa mère Yarraka Bayles décide d’agir pour ouvrir la voie à la sensibilisation. Suite à cette publication, un soutien incroyable viendra mettre du baume au coeur de cette famille australienne, à commencer par une initiative incroyable du comédien Brad Williams. L’information a été relayée par CBS.

Depuis quelques jours, la toile découvre avec émotion les paroles douloureuses de Quaden Bayles, un petit garçon australien qui annonce à sa mère vouloir mourir. Suite aux insultes à répétition et au harcèlement de ses camarades, ce dernier s’effondre à la sortie de l’école, lui demandant un couteau “pour se mettre un coup en plein coeur”. Des mots tragiques qu’il prononce dans une vidéo de six minutes, où des internautes du monde entier seront témoins de la souffrance de cet enfant.

Les mots bouleversants de Quaden

Atteint de nanisme, le petit Quaden subit sans relâche le harcèlement des élèves qui l’entourent. Trop jeunes pour comprendre la différence ou inconscients des répercussions de leurs actes, ces derniers semblent avoir poussé le jeune australien à bout puisqu’il prononcera des mots lourds de sens en quittant l’établissement scolaire: “Je veux mourir maintenant”.

Sous le choc et affligée à l’idée de voir son fils souffrir autant, Yarraka Bayles prend la décision de filmer ce moment douloureux pour transmettre un message fort: le harcèlement scolaire peut mener au suicide. Elle témoigne son chagrin et son impuissance face aux émotions ressenties par son fils et en appelle à la compassion des internautes pour agir afin de combattre toute forme de harcèlement. “Pouvez-vous éduquer vos enfants, votre famille, vos amis ?” demande la mère confrontée à l’une des situations les plus douloureuses qui soit: la chair de sa chair qui souhaite se donner la mort.

Brad Williams, la mobilisation d’une célébrité

Brad Williams, un comédien américain né avec une achondroplasie, la même maladie dont souffre Quaden, a tenu à manifester son soutien à Quaden. Selon La Dépêche, l’artiste aurait réussi à collecter 236 472 dollars pour envoyer toute la famille à Disneyland, soit l’équivalent de 217 836 euros et cette somme ne cesse d’augmenter selon les médias. Sur la plateforme de financement participatif Go-Fund Me, il écrit, “Ce n’est pas juste pour Quaden, ceci est pour tous ceux qui se sont fait harcelés au cours de leur vie et à qui on a dit un jour qu’ils ne valaient rien (…) Montrons à Quaden et aux autres qu’il y a de la bonté dans ce monde et qu’ils en sont dignes”.

La page Go-Fund Me aurait été mise en place par Brad Williams ce jeudi après avoir vu la vidéo publiée par Yarraka Bayles. Également atteint de nanisme, il souligne dans son message “Je crée cette plateforme pour que Quaden sache que le harcèlement ne sera pas toléré, et que c’est un être humain exceptionnel qui mérite le bonheur”.

Sur sa dernière publication instagram, Brad Williams dévoile un cliché de sa conversation vidéo avec Quaden. Avec le hashtag #EndBullying (en français, “mettons fin au harcèlement”), ce dernier a suscité plus de 42 000 j’aime sur la plateforme sociale.

Dans une interview avec le Mail Online, le comédien se confie sur le harcèlement dont il a lui même été victime à l’école en raison de son nanisme. Il tient également à assurer tous les donateurs que l’argent collecté sera destiné à envoyer Quaden à Disneyland, et peut-être à payer ses frais d’université.

SOURCE ICI

Laisser un commentaire