Le Koweït s’engage à reconstruire les silos du port de Beyrouth

« Le Koweït reconstruira les silos de blé du port de Beyrouth », a annoncé samedi l’ambassadeur koweïtien au Liban, Abdel-Aal al-Qenaei, selon l’Agence nationale d’information (ANI, officielle). « Il nous semble que le meilleur moyen d’aider le Liban est de reconstruire ces silos qui fournissent une réserve stratégique en blé pour le pays », a-t-il expliqué, soulignant que la construction de ces silos datait de 1969 et que le Fonds koweïtien de développement y avait participé. « Dès après la catastrophe (du 4 août, NDLR), le Koweït a créé un pont aérien avec le Liban pour lui fournir une assistance immédiate », a rappelé l’ambassadeur. Ainsi, « 18 avions transportant approximativement 800 tonnes d’aide médicale, alimentaire et matérielle ont déjà atterri au Liban ». La double explosion survenue au port de Beyrouth le 4 août a détruit les silos de blé, dont une partie de la structure dévastée s’élève encore devant un cratère de 120 m de diamètre et de 43 m de profondeur. À l’appel du président français, Emmanuel Macron, lors d’une conférence internationale co-organisée par la France et l’ONU le 9 août dernier, le Koweït s’est engagé à aider le Liban à hauteur de « 41 millions de dollars, incluant 30 millions déjà réservés lors d’engagements précédents avec le pays du Cèdre et 11 millions supplémentaires pour l’aide humanitaire » suite aux explosions. En tout, ce sont près de 300 millions de dollars d’aide humanitaire que cette conférence internationale a levés pour le Liban.

Laisser un commentaire