Le Grand Prix de Bahreïn se tiendra à huis clos

Les organisateurs du Grand Prix de Bahreïn de F1 ont annoncé que l’épreuve, qui doit normalement être la seconde de la saison 2020, se tiendrait à huis clos face à la menace de propagation du coronavirus.

La course doit se tenir du 20 au 22 mars, soit une semaine après le GP d’Australie. Les organisateurs avaient déjà indiqué cette semaine que la vente de billets avait été suspendue. Désormais, la décision a été prise d’organiser la course sans spectateurs tout en la télévisant, afin de permettre sa tenue sans prendre de risques de propagation du COVID-19 en faisant se concentrer dans une même zone et au contact de citoyens bahreïnis un public venant de différentes destinations internationales.

« En consultation avec nos partenaires internationaux et le groupe de travail national du Royaume sur la santé, le Bahreïn a décidé de tenir le Grand Prix du Bahreïn de cette année comme un événement limité aux participants », est-il ainsi indiqué sur la page Facebook officielle de l’épreuve. « En tant que pays hôte de la F1, l’équilibre entre le bien-être des supporters et celui des participants est une énorme responsabilité. »

« Compte tenu de la diffusion continue de COVID-19 dans le monde, organiser un événement sportif majeur, ouvert au public et permettant à des milliers de voyageurs internationaux et de supporters locaux d’interagir à proximité ne serait pas la bonne chose à faire pour le moment. Mais pour que ni le sport, ni sa base mondiale de fans ne soient indûment affectés, le week-end de course lui-même continuera à être télévisé. »

« Les premières actions du Bahreïn pour prévenir, identifier et isoler les cas de personnes atteintes de COVID-19 ont été extrêmement fructueuses jusqu’à présent », ajoute le communiqué. « L’approche a consisté en des mesures rapides et proactives, identifiant les personnes touchées par le virus, dont la grande majorité des cas concernent des personnes qui entrent dans le pays par avion. Des mesures agressives de distanciation sociale ont encore accru l’efficacité de la prévention de la propagation du virus, ce qui serait manifestement presque impossible à maintenir si la course s’était déroulée comme prévu à l’origine. »

« Nous savons à quel point cette nouvelle en décevra plus d’un, en particulier pour ceux qui prévoient de se rendre à l’événement, qui est devenu une des pierres angulaires du calendrier international de la F1, mais la sécurité doit rester notre priorité absolue. »

source ici

Laisser un commentaire