La femme la plus riche d’Afrique accusée d’avoir détourné plus d’un milliard de dollars

Isabel Dos Santos, la fille de l’ex-président angolais José Edouardo dos Santos, est accusée de corruption et d’avoir détourné plus d’un milliard de dollars au détriment de son pays.

Elle est la femme la plus riche d’Afrique. Son nom : Isabel Dos Santos. la fille de l’ex-président angolais José Edouardo dos Santos est accusée d’avoir détourné plus d’un milliard de dollars selon le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). L’enquête met en avant le fait qu’elle aurait « siphonné les caisses du pays ».

Ils sont 120 journalistes issus de 36 médias du monde entier à avoir épluché 715 000 documents. Selon France Tv Info, « la justice angolaise soupçonne Isabel dos Santos d’avoir détourné, avec son époux danois Sindika Dokolo, plus d’un milliard de dollars des comptes des entreprises publiques Sonangol (pétrole) et Endiama (diamant) pour nourrir ses propres affaires ». 

La femme la plus riche d’Afrique

Pour Le Monde, cette femme de 46 ans avait mis en place un véritable « schéma d’accaparement des richesses publiques » grâce à 400 sociétés basées dans 41 pays. Le Portugal et Monaco ont ouvert des enquêtes pour blanchiment d’argent public sur ses avoirs sur leur territoire respectif.

L’intéressée dénonce une « chasse aux sorcières » et nie tout ce qui lui est reproché. Elle dénonce un complot destiné à nuire à son père, qui a dirigé l’Angola entre 1979 et 2017, et à sa propre personne. Elle met l’origine de sa fortune sur le compte de son « caractère, intelligence, éducation, capacité de travail et de persévérance » dans un tweet publié le 19 janvier.

Son avocat dénonce quant à lui une « attaque parfaitement coordonnée » par le dirigeant actuel de l’Angola Joao Lourenço, à l’origine de la lutte anti-corruption dans son pays. 

Laisser un commentaire