Djerad achève une visite à Brazzaville où il a pris part à un sommet sur la Libye

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a quitté vendredi Brazzaville (République du Congo) où il a pris part au 8ème sommet du comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la Libye.

M.Djerad, qui représentait le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à ce sommet, a réitéré, jeudi, lors des travaux, la « disponibilité de l’Algérie à rapprocher les positions des parties belligérantes en Libye et abriter toute réunion inter-libyenne visant à contribuer à trouver une solution à la crise et jeter les bases d’un nouvel Etat stable ».

« L’Algérie, qui se tient à équidistance entre les deux parties libyennes, fait preuve d’un maximum de neutralité, tout en appuyant la légitimité des institutions reconnues internationalement. Elle réitère, aujourd’hui, sa disposition à rapprocher les positions des parties belligérantes et abriter toutes réunion entre les frères libyens pour contribuer à trouver une solution à la crise et jeter les bases d’un nouvel Etat stable », a déclaré M. Djerad.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a affirmé que l’Algérie continuera de jouer un « rôle moteur » dans le règlement « le plus rapidement possible », de la crise libyenne, indiquant que « la solution ne peut-être que politique et pacifique et ne peut venir que des Libyens eux-mêmes avec l’aide internationale et notamment des pays voisins ».

La nécessité d’une stratégie consensuelle visant une solution politique négociée en Libye, tout en excluant la solution militaire et l’ingérence extérieure, a été également mise en avant par le président de ce comité et président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, à l’occasion de cette rencontre.

Le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, a salué les initiatives internationales de sortie de crise en Libye, plaidant pour une solution politique « négociée ».

Le comité de haut niveau a réaffirmé son ferme attachement à l’intégrité territoriale de la Libye, à son unité nationale et à son indépendance.

APS

Laisser un commentaire