Coronavirus : séparer le mythe de la réalité

Les membres de l’OMS ont décidé de mettre fin aux rumeurs sur le coronavirus (2019-nCoV), qui inquiète une grande partie de la population mondiale. L’épidémie a démarré à Wuhan, en Chine, à la fin de l’année dernière, et a emporté la vie de plus de 1.870 personnes. 73.000 cas ont été confirmés, poussant les gouvernements à limiter les déplacements vers les nations affectées par le virus.

Depuis, nombreux sont les gens à amasser chez eux des antiseptiques et des masques afin de se protéger, et de nombreuses fausses informations circulent, comme par exemple le fait que les séchoirs à main pourraient tuer le virus.

« Les séchoirs ne sont pas efficaces pour tuer le 2019-nCoV. Pour vous protéger contre le nouveau coronavirus, il faut fréquemment se laver les mains avec une solution hydro-alcoolique, ou les laver avec du savon et de l’eau. Une fois les mains propre, il faut bien les sécher en utilisant des serviettes en papier, ou un séchoir », expliquent-ils dans un communiqué.

En outre, ils ajoutent que les lampes à UV ne devraient être utilisées pour stériliser les mains, ni aucune autre partie du corps, en raison de la dangerosité des radiations. De même, manger de l’ail, se rincer le nez avec une solution saline ou utiliser de l’huile de sésame ne vous protégera pas.

Il n’y a pas non plus de preuves que les animaux de compagnie tels que les chats et les chiens peuvent être infectés. Et surtout, il n’y a pas de médicament spécifiquement recommandé pour prévenir ou traiter la maladie. Les antibiotiques ne marchent pas sur les virus, seulement sur les bactéries.

« Cependant, si vous êtes hospitalisés avec le virus, vous pourriez recevoir des antibiotiques, car une co-infection bactérienne est possible », expliquent-ils.

Laisser un commentaire