Coronavirus: nécessité de provoquer un mouvement de prévention général

Le président du Conseil national de l’ordre des médecins, Mohamed Bekkat Berkani a mis l’accent mercredi à Alger sur la « nécessité de provoquer un mouvement de prévention général » pour faire face au coronavirus, en l’absence actuellement de traitement et de vaccin. »C’est le moment de provoquer un mouvement de prévention général.

Les Algériens doivent comprendre que c’est sérieux », a-t-il soutenu à la Chaine III de la radio nationale.

Il faut, a-t-il ajouté, « absolument communiquer, dire la vérité, et adopter les mesures d’hygiène individuelles qui sont nécessaires ».

Il a indiqué qu’il n y avait pas de traitement encore ou de vaccin et il faut que les citoyens comprennent que « nous devons absolument mettre l’accent de façon quotidienne sur ces dispositions (prévention) avant d’arriver aux solutions extrêmes ».

Interrogé sur l’éventuel recours au confinement, il a répondu « J’espère que nous n’arriverons pas au confinement, mais cette étape est parfaitement envisageable ».

M.Bekkat Berkani a préconisé de faire appel également au sentiment national pour faire à ce virus, en recourant à des explications et à la communication.

Il a mis l’accent également sur le rôle des associations, qui sont représentatives, pour sensibiliser les citoyens et relayer certaines décisions notamment celles relatives à l’interdiction des regroupements pour être efficaces sur le terrain.

Laisser un commentaire