Chitour qualifie le niveau des enseignants de « nul », le CNES appelle à une grève générale

Après les déclarations du ministre de l’Enseignement supérieur, Chems Eddine Chitour hier lundi au Sénat, qualifiants le niveau des enseignants universitaires algériens de nul « zéro », le Conseil national de l’enseignement supérieur, (CNES) a appelé à une grève générale.
En effet, Le Coordonnateur national du Conseil national de l’enseignement supérieur, Abdelhafid Milat, a annoncé ce mardi que le CNES compte porter plainte contre le ministre, indique le quotidien El Bilad.

Les enseignants universitaires ont considéré les dernières déclarations du ministre « d’insultantes » et estiment « qu’aucun responsable au niveau national ou même international n’avait jamais adressée de tels propos à l’élite de la nation », selon la même source.

Par ailleurs, le CNES a appelé, via un communiqué, à un conseil d’urgence pour lundi prochain au siège du syndicat à Ben Aknoun à Alger.

Il est à noter que le ministre de l’enseignement supérieur Chems Eddine Chitour a critiqué, hier lundi au sénat, le niveau des enseignants universitaires, en affirmant que « la grande catastrophe dans nos universités c’est le niveau de nos enseignants, leur niveau est zéro ».

Laisser un commentaire