LPA, convocation des souscripteurs, AADl, nouvelles assiettes

Logements : du nouveau en période de confinement

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, a affirmé, hier à Alger, que la convocation des souscripteurs au nouveau programme de logement promotionnel aidé (LPA) pour le paiement des premières tranches ne se fera qu’à l’issue de toutes les opérations de contrôle en amont des dossiers. « Les dossiers des souscripteurs font l’objet de contrôle pour assurer justice et équité dans la distribution et barrer la route aux tricheurs qui veulent en bénéficier sans remplir les conditions requises », a déclaré le ministre à la presse en marge de son exposé devant les membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de l’examen du projet loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2017. Ce contrôle se fera par le recours au fichier national des bénéficiaires de logements ou d’aides, outre le reste des informations y afférentes notamment l’état civil et la sécurité sociale. Le ministre a affirmé que les travaux de réalisation des logements LPA dans leurs nouvelles formules et qui comptent 130.000 unités, enregistrent « une avancée considérable » dans certaines wilayas et sont en cours de lancement dans d’autres. Les promoteurs, maitres d’ouvrage, pourront bénéficier des premières tranches dès la convocation des souscripteurs éligibles à l’issue des opérations de contrôle en amont des dossiers, a fait savoir le ministre. M. Nasri a indiqué que la nouvelle formule du programme permettra de combler toutes les lacunes enregistrées dans les précédents projets dont 12.000 souscripteurs souffrent à ce jour en raison de l’arrêt des travaux.

AADL : libération de nouvelles assiettes foncières

Concernant les projets AADL, le ministre a indiqué que des préparatifs étaient en cours de concert avec les walis pour relancer les opérations de distribution suspendues du fait de la propagation de la Covid-19. Par ailleurs, les promoteurs immobiliers, maitres d’œuvre, chargés de la réalisation des programmes publics à l’image de l’Agence « AADL » s’emploient à relancer progressivement leurs projets à l’arrêt, tout en veillant à prendre toutes les mesures de prévention nécessaires. S’agissant de l’opération de distribution des décisions d’affectation au profit de 120.000 souscripteurs lancée ces derniers jours, le ministre s’est engagé à prendre en charge les préoccupations des souscripteurs ayant rencontré des difficultés techniques lors de cette opération. Quant au choix des sites au titre de la même formule, le lancement de nouvelles opérations demeure tributaire de la disponibilité des assiettes foncières destinées à la réalisation des projets de ce programme. A ce propos, le ministre a révélé devant les membres de la commission, la libération récemment (en période de confinement) de plusieurs assiettes foncières dans les grandes villes, notamment à Alger, lesquelles seront réservées aux projets restants du programme AADL (100.000 unités).Il a affirmé que l’ouverture de nouvelles inscriptions n’est pas envisageable, et par conséquent il n’y aura pas de « AADL 3 » avant d’en finir définitivement avec les programmes en cours.

Laisser un commentaire