Energie: le panier de référence de pétrole brut de l’Opep à 14,63 dollars

Le prix du panier de quatorze pétroles bruts (ORB), qui sert de référence à l’Opep s’est établi mardi à 14,63 dollars, selon les données de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole publiées mercredi sur son site web.

Ce panier de référence de pétrole brut de l’Opep introduit en 2005, a débuté la semaine à 14,19 dollars.Il comprend le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo), Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït),Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite),Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela) ».

Le même jour, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin perdait 18,93% à 20,73 dollars à Londres.Il est tombé sous les 20 dollars à son plus bas niveau depuis décembre 2001, affecté par la chute de la demande en or noir et la pression qui s’exerce sur le stockage du brut.

Pour ce mercredi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin perdait 4,76% à 18,41 dollars à Londres, après avoir coté 15,98 dollars plus tôt dans la séance, un plus bas depuis juin 1999.

A New York, le cours de WTI américain pour livraison en juin, dont c’est premier jour d’utilisation comme contrat de référence après l’expiration de celui de mai mardi, valait 11,02 dollars le baril, en baisse de 4,75%.

Face à cette situation dramatique du marché pétrolier, les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés poursuivent leurs concertations après avoir décidé une baisse massive de production qui s’étalera sur deux ans.

Dans ce cadre, certains ministres des pays producteurs membres de l’alliance OPEP+ signataires de la Déclaration de coopération ont tenu mardi une réunion informelle par visioconférence pour échanger leurs points de vue sur la situation du marché pétrolier et ses perspectives à court terme.

Lors de cette réunion présidée par le ministre algérien de l’Energie,Mohamed Arkab, en sa qualité de Président de la Conférence de l’OPEP, les ministres des pays de l’Opep ont convenu de poursuivre leur dialogue et de se réunir à nouveau dans un avenir proche.

Pour sa part, l’Arabie saoudite membre de l’Organisation a réitéré mardi sa disponibilité à prendre toute mesure supplémentaire en coopération avec l’Opep+ et d’autres producteurs pour assurer la stabilité du marché après que les prix du brut avaient atteint des niveaux historiquement bas.

Il y a quelques jours, les participants à la 10eme réunion ministérielle extraordinaire de l’Opep+, tenue par vidéoconférence, ont convenu une baisse de leur production globale de pétrole brut de 9,7 mb / j, à compter du 1er mai 2020, pour une période initiale de deux mois qui se termine le 30 juin 2020.

Pour la période suivante de 6 mois, qui débutera du 1er juillet 2020 au 31 décembre 2020, l’ajustement total convenu sera de 7,7 mb/j. Cette baisse sera suivie d’un ajustement de 5,8 mb /j pour une période de 16 mois, allant du 1er janvier 2021 au 30 avril 2022.

Cet accord sera valable jusqu’au 30 avril 2022, cependant, son extension sera réexaminée en décembre 2021.

Mais en attendant l’entrée en vigueur de cet accord, les cours de l’or noir poursuivent leur baisse dans un marché mondial affecté depuis plusieurs semaines par les répercussions du Coronavirus sur l’activité économique et par conséquent, une chute libre de la demande.

Laisser un commentaire